Quelle forme galénique pour vos cosmétiques ?

creme

Gel, crème, lotion, sérum, il est parfois difficile de s’y retrouver dans l’éventail de textures proposé sur le marché des cosmétiques. A quoi correspondent les différentes formes galéniques ? Quelle texture cosmétique choisir pour ma peau ? Petit tour d’horizon des principales formes galéniques existantes et de leur mode d’utilisation pour vous y aider . 

Qu’est ce que la forme galénique ?

A l’origine du terme galénique se trouve une discipline scientifique inventée par Galien – Claudius Galenus – célèbre médecin d’origine grecque, qui joua un rôle majeur au 2e siècle dans les bases de la médecine moderne. Si la galénique se réfère à la préparation des médicaments, la forme galénique désigne la forme finale d’un produit, l’état qu’il prend lorsque tous les actifs et excipients sont assemblés. Parmi ces nombreuses formes on peut citer le baume, la crème, le gel, la poudres, les lotions, les mousses, l’hydrolat, le stick…

Dispersions, formes aqueuses et formes anhydres

En cosmétologie, les formes galéniques sont réparties en trois grandes catégories – dispersions, formes aqueuses, formes anhydres.

  • Les dispersions regroupent les produits impliquant la division d’une substance au sein d’une autre substance, ces deux composants pouvant être sous forme gazeuse, solide ou liquide, mais non miscibles entre eux. Les émulsions, mousses, aérosols et suspensions, entrent dans cette catégorie.
  • Les formes aqueuses désignent quant à elles des solutions liquides, associant de l’eau et un ou deux constituants, parfaitement miscibles entre eux, pour un mélange parfaitement homogène. Parmi les formes aqueuses on compte les lotions, les eaux micellaires, les gels (nettoyants comme hydratants) et certains sérums visage.
  • Les formes anhydres enfin, comme leur nom l’indique, sont dépourvues d’eau. Les poudres, les baumes ou encore les huiles en font partie.

Choisir la bonne texture pour ma peau

Pour éliminer les impuretés à la surface de la peau, les gels, mousses et laits sont généralement conseillés. Particulièrement adapté aux peaux grasses, le gel nettoyant élimine les impuretés et supprime l’excès de sébum. La mousse est plutôt recommandée pour les peaux sensibles et le lait de toilette convient bien aux peaux sèches qu’il nettoie sans assécher. Les crèmes, laits et baumes résultant d’un mélange entre phase aqueuse et phase huileuse sont idéales pour hydrater la peau ou la nourrir. Pour une crème de jour, il est bon d’avoir en tête que les formes aqueuses, plus légères, sont plus adaptées aux peaux grasses qu’aux peaux sèches. Celles-ci opteront pour les formules contenant des lipides pour nourrir et hydrater à la fois. Le baume, composé d’un mélange de lipides, sera parfait pour les peaux très sèches et agressées et soigner en profondeur. Les huiles végétales enfin, conviendront pour le démaquillage ou nourrir la peau, après une épilation par exemple.